Papers on joyce



Descargar 415.01 Kb.
Página2/4
Fecha de conversión05.07.2017
Tamaño415.01 Kb.
1   2   3   4

Publications 2002 to now

Books

(2006) Mourning Becomes… Post/Memory and the Concentration Camps of the South African War Manchester: Manchester University Press; USA: Rutgers University Press.

(2002) Imperialism, Labour and the New Woman: Olive Schreiner’s Social Theory Durham, UK: sociologypress.


Articles & chapters

(2006, in press) “Cultural Entrepreneurs, Proto-Nationalism and Women's Testimony Writings: From the South African War 1899/1902 to 1948” (with Helen Dampier) Journal of Southern African Studies

(2007, in press) “‘Views don't make any difference between friends': dealing with political disagreements in some Olive Schreiner franchise letters” South African Historical Journal

(2007, in press) “‘‘Through a glass, darkly': Interpretational possibilities for reading the past” to be published in translation in the Icelandic Historical Journal

(2006) “Using feminist fractured foundationalism in researching children in the concentration camps of the South African War” in (ed) Sharlene Hesse-Biber Handbook on Feminist Research Sage Publications, New York, 591-604 (with Sue Wise).

(2006) “Having it all: a future for feminist research” in (eds) Kathy Davis, Mary Evans et al Sage Handbook on Gender & Women's Studies Sage Publications, London, 430-70 (with Sue Wise).

(2006) “Knowledge, the ‘moment of writing' and the simulacrum diaries of Johanna Brandt-Van Warmelo” in (eds) Kate Milnes et al Narrative, Memory and Knowledge Huddersfield, UK : University of Huddersfield Press , 27-39 (with Helen Dampier).

(2006) “Putting it into practice: Using feminist fractured foundationalism in researching children in the concentration camps of the South African War (with Sue Wise) Sociological Research Online 13:2 http://www.socresonline.org.uk/11/1/stanley.html

(2005) “Letters as / not a genre” Life Writing 2, 2, pp.75-101 (with Margaretta Jolly).

(2005) “Emily Hobhouse, moral life and the concentration camps of the South African War, 1899-1902” South African Historical Journal 52, pp. 60-81.

(2005) “A child of its time: hybridic perspectives on othering in sociology” Sociological Research Online 12: 3 http://www.socresonline.org.uk/10/3/stanley.html

(2005) “Aftermaths: Post/memory, commemoration and the concentration camps of the South African War 1899-1902” European Review of History , 12, 1, 87-113 (with Helen Dampier).

(2004) “The epistolarium: on theorising letters and correspondences” Auto/Biography 12, 216-50.

(2004) “A methodological toolkit for feminist research: analytical reflexivity, accountable knowledge, moral epistemology and being ‘a child of our time'” in (eds) Heather Piper and Ian Stronach Educational Research: Difference and Diversity Aldershot , UK : Gower, pp.3-29.

(2004) “Black labour and the concentration system of the South African War” Joernaal vir Eietdse Geskiedenis / Journal of Contemporary History 28, 2, pp.190-213.

(2004) "Beyond marriage: “The less said about love and life-long continuance together the better”" Feminism & Psychology , 14, pp.332-43 (with Sue Wise).

(2003) “Looking back, looking forward: recent feminist sociology reviewed” Sociological Research Online vol. 8, no. 3, http://www.socresonline.org.uk/8/3/wise.html (with Sue Wise ).

(2002) “Women's South African War testimonies: remembering, forgetting and forgiving in Should We Forget?Tydskrif vir Nederlands e Afrikaans (TN&A) 9, pp.93-118.

(2002) “‘Shadows lying across her pages': Epistolary aspects of reading ‘the eventful I' in Olive Schreiner's letters 1889 – 1913” Journal of European Studies 32, pp.251-66.

(2002) “A ‘secret history' of local mourning: the South African War, the Vrouemonument and state commemoration” Society in Transition: Journal of the South African Sociological Association 19, 1-22.

(2002) “Mourning becomes…: the work of feminism in the spaces between lives lived and lives written” Women's Studies International Forum 25, pp.1-17.

Avant, John Alfred. 1972. ―Mumbo Jumbo.‖ Library Journal 97 (1 October 1972): 3182.

Bal, Mieke. 1978. ―Mise en Abyme et Iconocité.‖ Littérature 29: 116-28.

Bernal, Martin. 1987. Black Athena: The Afroasiatic Roots of Classical Civilization. 2 vols. New

Brunswick, NJ: Rutgers University Press.

Bush, Roland E. 1974. ―Werewolf of the Wild West: On a Novel by Ishmael Reed.‖ Black World 23: 64-66.

Cade, Toni. 1969. ―The Fee-Lance Pallbearers,‖ Liberator 9: 20.

Carroll, David. 1987. Paraesthetics: Foucault, Lyotard, Derrida. New York: Routledge.

Cosentino, Donald. 1987. ―Who is that Fellow in the Many-colored Cap?: Transformations of

Eshu in Old and New World Mythologies.‖ Journal of American Folklore 100.397: 261-

75.


Dällenbach, Lucien. 1989. The Mirror in the Text. Trans. Jeremy Whiteley and Emma Hughes.

Chicago: University of Chicago Press.

Cox, George O. 1974. African Empires and Civilizations: Ancient and Medieval. Washington

D.C.: African Heritage Studies Publishers.

Deren, Maya. 1988. Divine Horsemen: The Divine Gods of Haiti. New York: McPherson & Co.

Derrida, Jacques. 1979. ―Living on: Border Lines.‖ In Deconstruction and Criticism. Eds. Harold

Bloom et al. London: Routledge and Kegan Paul.

Diop, Cheik A. 1974. The African Origin of Civilization: Myth or Reality. New York: Lawrence

Hill.

Gardiner, Alan H. 1938. ―The House of Life.‖ The Journal of Egyptian Archaeology 24: 157-79.



Gates, Henry Louis, Jr. 1984. ―The Blackness of Blackness: A Critique of the Sign and the

Signifying Monkey.‖ In Black Literature and Literary Theory. London: Methuen.

—. 1988. The Signifying Monkey: A Theory of Afro-American Literary Criticism. New York:

Oxford University Press.

James, George G.G.M. 1954. Stolen Legacy. New York: Philosophical Library.

Jones, Edward L. 1971. Black Zeus. Seattle: Frayn Printing Co.

—. 1972. Profiles in African Heritage. Seattle: Frayn Printing Co.

Keto, C. Tsehloane. 1989. The Africa Centered Perspective of History and Social Sciences in the

Twenty First Century. Blackwood: K.A. Publications.

Kinnamon, Kenneth. 1967. ―The Free-Lance Pallbearers.‖ Negro American Literature Forum 1:

18.

Lee, Robert. 1972. ―Cultures Clash in Mumbo Jumbo,‖ Los Angeles Times, 10 December, 78.



Lipton, Lawrence. 1968. ―Robin the Cock and Doopeyduk Doing the Boogaloo in Harry Sam

with Rusty Jethroe and Letterhead America.‖ Cavalier 18: 70-74.

Mahé, Jean-Pierre. 1987. ―Hermes Trismegistos.‖ The Encyclopedia of Religion. Ed. Mircea

Eliade. New York: MacMillan.

Martin, Reginald. 1988. Ishmael Reed and the New Black Aesthetic Critics. Houndmills: The

MacMillan Press.

McHale, Brian. 1987. Postmodernist Fiction. London: Methuen.

Pelton, Robert D. 1987. ―African Tricksters.‖ The Encyclopedia of Religion. Ed. Mircea Eliade.

New York: MacMillan.

Reed, Ishmael. 1972. Mumbo Jumbo. Garden City, NY: Doubleday.

—. 1989. New and Collected Poems. New York: Atheneum.

Ricardou, Jean. 1981. ―The Story within the Story.‖ Tran. Joseph Kestner. James Joyce

Quarterly 18.3: 323-38.

Singer, Bob H. 1969. ―Yellow Back Radio Broke-Down.‖ New York Herald Tribune, 28

September, 12.

Sullivan, Lawrence E. 1987. ―Tricksters: An Overview.‖ The Encyclopedia of Religion. Ed.

Mircea Eliade. New York: MacMillan.

Van Sertima, Ivan. 1976. They Came Before Columbus, African Presence in Early Europe. New Brunswick: Transaction Publisher.

—. 1985. African Presence in Early America. New Brunswick: Transaction Books.

White, Edward M. 1970. ―Story of Black Power Overcoming Evil.‖ Los Angeles Times Book

Review, 25 January, 2.

Whitlow, Roger. 1973. ―Ishmael Reed.‖ Black American Literature: A Critical History. Chicago:

Nelson Hall, 154-57.

Hillsbery, Kief. En pie de guerra. (Biblioteca Formentor). Barcelona: Seix Barral, c. 2002.

Leon, Donna. Mientras dormían. (Biblioteca Formentor). Barcelona: Seix Barral, c. 2002.

Tamaro, Susanna. Respóndeme. (Biblioteca Formentor). Barcelona: Seix Barral, c. 2002.

Westlake, Donald E. El gancho. (Biblioteca Formentor). Barcelona: Seix Barral, c. 2002.

Gombrowicz, Witold. Pornografía. (Biblioteca Formentor). Barcelona: Seix Barral, c. 2002.

McMillan, Terry. Un día más y un dólar menos. (Biblioteca Formentor). Barcelona: Seix Barral, c. 2002.

Leon, Donna. Nobleza obliga. (Biblioteca Formentor). Barcelona: Seix Barral, c. 2002.

Simon, Claude. El tranvía. (Biblioteca Formentor). Barcelona: Seix Barral, c. 2002.

Franzen, Jonathan. Las correcciones. (Biblioteca Formentor). Barcelona: Seix Barral, c. 2002.

Brolli, Daniele. Almanegra. (Biblioteca Formentor). Barcelona: Seix Barral, c. 2002.

Veronesi, Sandro. La fuerza del pasado. (Biblioteca Formentor). Barcelona: Seix Barral, c. 2002.

Leon, Donna. El peor remedio. (Biblioteca Formentor). Barcelona: Seix Barral, c. 2002.

Bazerman, C. (1997). The life of genre, the life in the classroom. In W. Bishop and H. Ostrom (Eds.), Genre and writing: Issues, arguments, alternatives (pp. 19-25). Portsmouth, NH: Boynton/Cook.

Barrios, B. (2003). The year of the blog: Weblogs in the writing classroom.� Computers and Composition Online. Retrieved June 7, 2003, from http://www.bgsu.edu/cconline/barrios/blogs/index.html

Blood, R. (2002). The weblog handbook: Practical advice on creating and maintaining your blog. Cambridge MA: Perseus Publishing.

���. (2000). Weblogs: A history and perspective. Retrieved June 7, 2002, from http://www.rebeccablood.net/essays/weblog_history.html.

Bolter, D. J, & Grusin, R. (1999). Remediation: Understanding new media. Cambridge MA: MIT Press.

Coe, R. (1994) �An arousing and fulfillment of desires�: The rhetoric of genre in the process era�and beyond. In A. Freedman & P. Medway (Eds.), Genre and the New Rhetoric (pp. 181-90). Bristol PA: Taylor and Francis.

Coe, R., Lingard, L., & Teslenko, T. (2002). Genre as action, strategy, and differance: An introduction. In R. Coe, L. Lindgard, & T. Teslenko (Eds.), The rhetoric and ideology of genre (pp. 1-10). Cresskill, NJ: Hampton Press.

Elbow, P. (1981). Writing with power: Techniques for mastering the writing process. New York: Oxford UP.

Giltrow, J. (2002). Meta-genre. In R. Coe, L. Lindgard, and T. Teslenko (Eds.). The rhetoric and ideology of genre (pp. 187-206). Cresskill, NJ: Hampton Press.

Manovich, L. (2001). The language of new media. Cambridge: MIT Press.

McLuhan, H. M., and McLuhan, E.. (1988). Laws of media: The new science. Toronto: U of Toronto P.

Miller, C. R. (1984). Genre as social action. Quarterly Journal of Speech, 76, 151-167.

Russell, D. (1995). Activity theory and its implications for writing instruction. In Joseph Petraglia (Ed.), Reconceiving writing, rethinking writing instruction(pp. 51-77). Mahwah, NJ: Lawrence Erlbaum.

Trupe, A. L. (2002). Academic literacy in a wired world: Redefining genres for college writing courses.� Kairos 7.2. Retrieved March 8, 2004, from http://english.ttu.edu/kairos/7.2/binder.html?sectionone/trupe/WiredWorld.htm

Ulmer, G. L. (2003). Internet invention: From literacy to electracy. New York: Longman.

Walker, J. (2003). Student and blogs. jill/txt. August 22, 2003. Retrieved March 7, 2004, from http://huminf.uib.no/~jill/archives/cat_blogs_and_teaching.html
Françoise Revaz, Stéphanie Pahud et Raphaël Baroni (dir.), « Temporalités du récit : fiction,

médias, histoire », A Contrario, n° 13, 2010.

Ce numéro spécial accueille les actes d’un colloque qui s’est tenu à l’Université de Fribourg

du 9 au 10 octobre 2008, organisé par le Laboratoire d’analyse du récit de presse (LARP). Le

colloque couronnait trois années de recherches, financées par le Fonds national suisse,

consacrées à l’analyse du récit dans la presse quotidienne, et notamment aux modalités

d’écriture de ce que l’on a coutume d’appeler aujourd’hui un « feuilleton médiatique ». Si,

ainsi que le soutenait Ricoeur, « le temps devient temps humain dans la mesure où il est

articulé de manière narrative » (1983 : 17), alors l’analyse de cette intrigue émergeante du

quotidien, située au coeur des événements, permet d’accéder à des modalités temporelles qui

ont trop souvent été marginalisées, voire simplement ignorées par les travaux narratologiques

classiques centrés sur les récits fictifs ou historiques. L’idée selon laquelle le récit serait

nécessairement ancré dans un point de vue rétrospectif permettrant d’inscrire l’histoire dans

une totalité intelligible, est remise en question à partir du moment où l’analyse narratologique

accepte de considérer les récits médiatiques comme l’un des genres essentiels de la narrativité, à côté des corpus

traditionnels de nature historique ou littéraire. Cet ouvrage se propose donc d’élargir la conversation triangulaire

entamée par Paul Ricoeur entre historiographie, théorie littérairfe et philosophie du temps, et d’inclure un quatrième

interlocuteur : l’analyse du discours médiatique. Ce nouvel interlocuteur ne vise nullement à minimiser l’importance

de la réflexion historiographique sur les rapports entre récit et réalité, ou de juger futiles les « variations imaginatives

sur le temps » opérées par les fictions (Ricoeur 1985 : 229-251) ; bien au contraire, il s’agit de renouveler les

perspectives de ces dernières au contact des intrigues émergeantes de la narrativité médiatique.

1. Introduction. Par Françoise REVAZ, Stéphanie PAHUD & Raphaël BARONI

2. Périchronismes et temporalité narrative. Par Gerald PRINCE

3. Paradoxes temporels dans le récit. Par Marie-Laure RYAN

4. Balzac et le « roman de garçon ». Note sur la temporalité narrative dans Une double famille. Par Jean

KAEMPFER


5. Relire le temps (sur l’expérience de relecture). Par Frank WAGNER

6. La Révolution, son récit et la lecture. Par Loïc ARTIAGA

7. Y a-t-il une expérience directe de l’histoire ? Par David CARR

8. Le journal télévisé entre histoire, mémoire et historiographie. Par Katarina NIEMEYER

9. L’impossible clôture des récits multimédiatiques. Par Marc LITS

10. Le récit du combattant, son légataire et son avenir. Par Johanne VILLENEUVE

Marielle Macé et Catherine Grall (dir.), Devant la fiction, dans le monde, Rennes, Presses

Universitaires de Rennes, 2010.

La fiction, à sa manière, configure une expérience du monde : elle ne se contente

pas de le réfléchir, elle y entre avec force, et nous propose de le comprendre et

de le sentir autrement. Que donne-elle à « voir » du monde ? Qu'en rejette-t-elle ?

Comment « voyons-nous » le monde à travers la fiction, et le monde après la

fiction ? Ce volume examine, autour d'oeuvres précises, les façons dont la fiction

littéraire ou cinématographique, et le romanesque qui en est le « comble »,

modalisent nos perceptions. Les théories de la représentation, la rhétorique,

l'histoire littéraire, la philosophie, les sciences cognitives, l'esthétique… y entrent

en débat sans renvoyer dos à dos le « comprendre » et le « sentir ». On y observe

comment la fiction littéraire modélise un univers : repensant, déplaçant,

contredisant les savoirs, elle troque le vrai contre le vraisemblable, et les belles

infidèles n'y cachent peut-être une langue que pour défaire le monde d'une

autre… ; les romans allégoriques, les contes philosophiques ou les fictions indiennes contemporaines en témoignent.

On mesure aussi l'ampleur des mondes inédits qu'elle produit : des récits de catastrophe classiques à l'univers de la

science-fiction, de Balzac à Volodine en passant par la tangence de figures qui disent et ne disent pas le réel, la fiction

engendre des possibles et des impossibles qui font toujours sens. On observe enfin comment, modulant le temps et

redimensionnant l'espace, son imaginaire fait retour sur notre monde pour proposer des scenarii narratifs ou visuels

qui réorganisent notre vie, et nous conduisent à l'éprouver à nouveaux frais.

1. Avant-propos. Par Catherine GRALL et Marielle MACE

2. Le récit entre fait et fiction : perspectives cognitives. Par Jean-Marie SCHAEFFER

3. La fiction est-elle une catégorie de la connaissance ? Par Alexis TADIE

4. Le voyage de Robert Lade du monde réel à la littérature, ou le canard de Buffon. Par Colas DUFLO

5. « L'Univers partagé de la science-fiction » : le thème de l’exploration spatiale dans la science-fiction

française (1950-1965). Par Simon BREAN

6. La vache à savoir, ou manières et usages romanesques du déjà su. Par Didier COSTE

7. Après le romantisme : post-exotisme de Volodine et tradition post-esthétique. Par Frederik DETUE

8. L'Arcadie comme monde, Réalité et fiction. Par Françoise LAVOCAT

9. Faut-il traduire la fiction ? Figuralité et littéralité dans la rhétorique classique. Par Christine NOILLECLAUZADE

10. L’Invraisemblance morale dans les Contes moraux de Marmontel. Par Nicolas VEYSMANN

11. Localiser la fiction : sur la réception des oeuvres de fiction. Par Brian HILL

12. L’Institution imaginaire de la fiction. Par Jérôme DAVID

13. True romance : littérature, morale et aventure. Par Sandra LAUGIER

14. La Résistance Imaginative Morale : Fiction, Cognition et Bivalence. Par Emmanuelle GLON

15. La vie comme un roman. Sur la fiction littéraire et les expériences de pensée. Par Nancy MURZILLI

16. De l'intrigue naturelle à la fiction intrigante. Par Raphaël BARONI

17. Un petit tour dans l’avenir, le temps long de la lecture romanesque. Par Marielle MACE

18. La photographie dans le texte sebaldien : écriture d’une mélancolie active. « Henri Selwin » dans Les

Émigrants de W. G. Sebald. Par Catherine GRALL

Sylvie Patron (dir.), Théorie, analyse, interprétation des récits / Theory, Analysis, Interpretation of Narratives,

Berne et al., Peter Lang, 2010.

Cet ouvrage constitue les actes du colloque international « Théorie, analyse, interprétation des récits / Theory,

analysis, interpretation of narratives », qui s’est tenu à l’Université Paris Diderot-Paris 7 les 12 et 13 décembre 2008.

Ce colloque, qui réunissait des chercheurs venus d’horizons très variés, s’était donné pour but d’examiner trois

problèmes précis : d’abord, le problème des rapports entre la théorie et l’analyse du récit (quel rôle doit jouer la

théorie dans l’analyse du récit ? quel peut être l’effet en retour de l’analyse sur la théorie du récit ?) ; ensuite le

problème des rapports entre l’analyse et la lecture « courante » du récit (le but de l’analyse est-il de rendre compte de

ce qui se passe dans la lecture «courante» du récit ? les études menées sur des groupes de lecteurs empiriques

conduisent-elles à modifier l’analyse, voire la théorie du récit ?) ; et enfin le problème de la portée historique et

culturelle de la théorie du récit.

1. What, then, Is Narratology? A Next-to-last Look. Par Tom KINDT et Hans-Harald MÜLLER

2. Récit, interprétation, contexte. Par Philippe ROUSSIN

3. Narrative Theory, Methodology, and The Unusual Text. Par Brian RICHARDSON

4. Theory and Interpretation, Narration and Communication, Authors and Narrators. James Frey’s A Million



Little Pieces As a Test Case. Par Henrik Skov NIELSEN

5. Progression, vitesse et jugement dans « Das Urteil » ou ce que Kafka et une théorie rhétorique du récit

peuvent faire l’un pour l’autre. Par James PHELAN

6. Narrative Embedding and the Multilinear Text : The Case of John Barth’s Lost in the Funhouse. Par John

PIER

7. La mort du narrateur et l’interprétation du roman. L’exemple de Pedro Páramo de Juan Rulfo. Par Sylvie



PATRON

8. Juste une question de timing. Du schéma quinaire à la conception postclassique de l’intrigue. Par Raphaël

BARONI

9. Du récit à la fiction : un point de vue de philosophie cognitive. Par Jérôme PELLETIER



10. Hercule travesti : la fiction, une impasse pour l’interprétation des Mémoires de Saint-Simon. Par Marc

HERSANT


11. « Li contes dist que ». Les voies diverses du roman médiéval. Par Michèle GALLY

12. Quelle théorie pour un objet variable, le conte ? Par Patricia EICHEL-LOJKINE

13. La narratologie a-t-elle des frontières linguistiques et culturelles ? La théorie narrative de Sadakazu Fujii. Par

Akihiro KUBO

14. La littérature japonaise et le sujet flottant : jalons d’une esthétique. Par Cécile SAKAI

John Pier & Francis Berthelot (dir.), Narratologie contemporaine. Approches nouvelles pour la théorie et



l’analyse du récit, Paris, Editions des archives contemporaines, 2010.

La narratologie, française à l’origine, mais nourrie dès le départ de la recherche internationale, se

renouvelle depuis quelques années, en partie grâce au ré-examen (explicite ou non, mais

comportant un regard critique) des thèses formulées pendant les années soixante et soixante-dix.

Sans se vouloir un « panorama » de la narratologie contemporaine, cet ouvrage propose un

certain nombre de travaux reflétant ce renouvellement. Les auteurs, sensibles aux différents

objets, méthodes et finalités des recherches narratives actuelles, démontrent la fécondité de la

première narratologie à travers ses transformations ultérieures. Ce faisant, ils confirment la visée

transdisciplinaire de l’étude du récit au début du XXe siècle.

1. Introduction. Par John PIER et Francis BERTHELOT

2. Narratologie ou narratologies ? Un état des lieux des développements récents : propositions pour de futurs

usages du terme. Par Ansgar NÜNNING

3. Généalogies de la narratologie, dualisme des théories du récit. Par Philippe ROUSSIN

4. Narratologie thématique et narratologie discursive : le cas des transfictions. Par Francis BERTHELOT

5. La mise en abyme en narratologie. Par Klaus MEYER-MINNEMANN et Sabine SCHLICKERS

6. Pour une narratologie énonciative ou pour une analyse énonciative des phénomènes narratifs ? Par Alain

RABATEL

7. Masques énonciatifs, déixis, intertextualité dans la tradition poétique grecque. Par Claude CALAME



8. Mises en textes et en genres de l’exemplum narratif. Histoires tragiques et contes d’avertissement. Par Jean-

Michel ADAM et Ute HEIDMANN

9. Configurations narratives. Par John PIER

10. Réticence de l’intrigue. Par Raphaël BARONI

11. Le traitement cognitif de la narration. Par Jean-Marie SCHAEFFER

12. Bref aperçu sur l’utilisation des concepts de narrativité et de signification en musique. Par Márta GRABOCZ

Françoise Lavocat (dir.), La Théorie littéraire des mondes possibles, Paris, CNRS Editions, 2010.

Voici le premier ouvrage de référence en français sur la théorie des mondes possibles

appliquée à la littérature, dans une perspective diachronique large. Qu'est-ce qu'un monde

de fiction ? Dans quelle mesure une théorie née dans le cadre des mathématiques, de la

logique et de la sémantique peut-elle éclairer les rapports entre les mondes de la fiction,

entre la fiction et le monde ? Que permet-elle de dire de l'influence de la fiction sur les

croyances, et des usages existentiels et moraux qu'en font les lecteurs ? La théorie des

mondes possibles est ici confrontée à des oeuvres qui n'appartiennent pas toutes aux

domaines traditionnellement envisagés comme mondes alternatifs. De Rabelais à Woody

Allen, de Cervantès à Philip Roth, de Charles Perrault à Paul Valéry, la théorie des mondes

possibles est mise à l'épreuve d'oeuvres et d'époques pour lesquels elle n'avait pas été

initialement pensée. Est ici proposée une histoire des mondes de la fiction qui prenne en

compte leurs configurations référentielles, variables selon les genres, les cultures et les

temps.


1. Les genres de la fiction. Etat des lieux et propositions. Par Francoise LAVOCAT

2. Cosmologie du récit : des mondes possibles aux univers parallèles. Par Marie-Laure RYAN

3. Récits contrefactuels du passé, Par Lubomir DOLEZEL

4. Le monde des théories possibles : observations sur les théories autochtones de la fiction. Par Richard

SAINT-GELAIS

5. Objets fictifs et « êtres de raison », locataires de mondes à la Renaissance. Par Marie-Luce DEMONE

6. Des espaces imaginaires aux mondes possibles. Syllogismes de aradoxes baroques. Par Anne DUPRAT

7. Considérations logiques sur les nouveaux styles de fictionalité : les mondes de la fiction au XVIIe siècle. Par

Christine NOILLE-CLAUZADE

8. Des mondes possibles au-delà du principe de vérité. Par R. RONEN

9. « Le total fabuleux » : Les mondes possibles au profit du lecteur. Par Marielle MACE

10. Les mondes possibles de la philologie classique. Par Sophie RABAU

11. Changer le monde : textes possibles, mondes possibles. Par Marc ESCOLA

12. Fiction et croyance. Par Philippe MONNERET

13. L’usage des mondes. Par Alexandre GEFEN

14. Conclusion: Univers de fiction : un parcours personnel. Par Thomas PAVEL

Claude Calame, Prométhée généticien, Paris, Encre marine, coll. « à présent », 2010.

Prométhée inventeur du génie génétique ? Prométhée héros fondateur des biotechnologies ? Prométhée champion

des manipulations du génome humain ? Dans la tragédie d’Eschyle, Prométhée se vante d’avoir transmis aux

hommes des techniques civilisatrices. Systèmes de signes à déchiffrer, ces tékhnai requièrent une habileté

interprétative. Dès lors pas de surprise à voir la biologie moléculaire contemporaine penser les processus de la

génétique humaine en termes de code à déchiffrer, de texte à lire, de bibliothèque à consulter. Mais, malgré la prise

en compte des facteurs épigénétiques et de l’environnement extérieur, ces métaphores sont utilisées dans un sens

déterministe. La perspective décentrée de l’anthropologue helléniste, doublée du regard critique du linguiste, ne

permettrait-elle pas d’aller plus loin ? De même que les arts pratiques offerts aux mortels par Prométhée, les

métaphores du code et du déchiffrement renvoient en fait à des procédures d’ordre interprétatif, en prise sur les

ambiguïtés propres aux processus de signification. Au paradigme du déterminisme scientiste on préférera donc l’idée

d’un multidéterminisme conjectural. Relevant d’une herméneutique, ce paradigme respecterait la part de hasard

propre à tout processus de fabrication de l’homme. Pratiques de culture, les sciences du vivant sont, de fait, des

sciences humaines.

Claire Clivaz, L’Ange et la sueur de sang (Lc 22, 43-44) ou comment on pourrait bien encore écrire l’histoire,

Leuven, Peeters, 2010.

Préfacé par François Bovon, cet ouvrage défend la thèse que Lc 22,43-44 a été omis d’une partie de la tradition

manuscrite égyptienne, au deuxième siècle. La première partie propose de considérer le genre littéraire de Luc-Actes

comme une catégorie évolutive de la réception, et souligne les connivences entre histoire et poétique. La seconde

partie démontre que le Jésus lucanien n’est pas sans émotion, apporte des éléments nouveaux quant aux attestations

externes, et prouve l’existence au début de notre ère de la polysémie d’agonia, comprise comme angoisse ou lutte. En

Egypte, des chrétiens minoritaires ont appelé Jésus « le grand combattant », s'inspirant de la mémoire de Jacob et de

l’ange et de la sueur de sang. A substantial English summary at the end of the volume allows a wider readership to

see the main line of argument. Claire Clivaz is assistant professor of New Testament and Early Christian Literature at

the University of Lausanne (CH).

Jean-Michel Adam et Ute Heidmann, Textualité et intertextualité des contes, Paris, Classiques Garnier,

2010.

Dans la première partie de ce livre, Ute Heidmann montre par l’analyse comparative que les contes de Perrault



« reconfigurent » de façon ingénieuse les textes et genres latins, italiens et français (Apulée, Basile, La Fontaine) tout

en dialoguant avec les nouvelles de Lhéritier. Dans la seconde, Jean-Michel Adam présente l’analyse linguistique du

recueil de Perrault, de la parole et de la pensée des personnages, de la logique du récit et de la présence explicative et

métadiscursive du narrateur.


projections

Projections: The Journal for Movies and Mind


V O L U M E 4- I S S U E 1 • S U M M E R 2 0 10
1   2   3   4


La base de datos está protegida por derechos de autor ©bazica.org 2016
enviar mensaje

    Página principal