Personnes présentes



Descargar 11 Kb.
Fecha de conversión24.03.2017
Tamaño11 Kb.
Petit compte-rendu de la visite « nature » du site du futur sentier du Nachau
Le mercredi 8 octobre
Personnes présentes : Danielle Elleboudt, Emile et Danielle Debauche, Olivier Guillite, Marc Guiot, Françoise De Mol, Olivier Guillite et Sophie Bronchart.
L’objectif de la visite était d’identifier, avec les représentants e la Régionale Hesbaye de Natagora et Marc Guiot (guide nature habitant Aische) les potentiels « nature » du site du Nachau ont des peupliers ont été abattus au printemps 08.
La zone a été estimée à environ 5 hectares.
Questions à « élucider » :

  • la zone se trouve t’elle en zone forestière ou naturelle ?

  • quel est le système d’assainissement actuel du camping ?


Ce compte rendu reprendra brièvement : la faune et la flore rencontrée sur le site en date du 8 octobre (1) et les pistes envisagées en fin de visite pour de futurs aménagements nature sur le site (2).


  1. Relevé de la faune et de la flore

Arbres

  • Aulne blanc (rare, feuilles à dents plus espacés) : arbre non indigène, mais introduit il y a très longtemps => espèce « secondaire » ;

  • Erable sycomore (classique, feuilles à petites dents rapprochées)

  • Erable Plane

  • Frêne

  • Sureau Noir

  • Aubépine à 2 styles (espèce la moins courante)

  • Groseiller rouge

  • Prunier

  • Chêne pédonculé (qui résiste à l’eau – fruit en pédoncule et feuille sessile)

  • Saule hybride (très bon indice biotique)


Graminées

  • Glycérie flottant


Fleurs

  • Reine des Prés mellifère (fleurs très odorantes, blanches)

  • Lierre terrestre

  • Epilobe Hirsute

  • Epierre (fausse ortie - tige carrée – fleurs mauves)

  • Laîches

  • Renoncule scélérate (très toxique)

  • Lycope (qui colonise les plages nues)

  • Populage des marais (grosse fleurs jaunes)

  • Iris Jaune

  • Baldingère (comme un roseau – différence par la ligule, à poil chez le roseau, et en « coupe » )

  • Véronique Beccabunga

  • Benoite

  • Renouée persi

  • Jonc effrisé (sur terre tassée)

  • Myosoton aquatique (Carefilacée - famille des œillets – pétales échancrées, hybride)

  • Compagnon rouge

  • Grande oseille


Insectes

  • Dytiques (coléoptère sous-marin : signe d’une eau pas trop mauvaise)

  • Traces d’un shpinx (papillon de nuit) dans souche pourrie d’un peuplier (trace du chemin de migration de sa larve qui profite d’un bois ayant été « abîmé » par un champignon)




Autre

  • Champignons : Oreilles de judas et armillaire mielleuse

  • Fougère assez rare nom ???

  • Grenouille rieuse (invasive, très bruyante…)




  1. Pistes pour le futur

Le site pourrait donner lieu à la création de 5 types de zones naturelles :




    • Première moitié du site : développement d’une mégaphorbiaire : un tiers d’hectare serait suffisant. Il s’agit d’une zone ou on laisse certaines fleurs coloniser le sol, de manière à éviter la reprise des arbres et l’envahissement par les orties. Il s’agirait de fleurs telles que Reines de prés, épilobe hirsute, laîches, ...







    • Franges des bois telles quelles : avec les plantations actuelles et si possible en créant des andains (tas de bois coupés) pouvant servir de refuge aux petits mammifères et insectes.




    • Création de mares : la seconde partie du site semble plus propice à la création de mares, qui pourraient accueillir des batraciens.




    • Zone de plantation d’arbres (principalement aulnes glutineux pour réguler l’humidité du sol)


La base de datos está protegida por derechos de autor ©bazica.org 2016
enviar mensaje

    Página principal